Pluspres TV
Benin

Réélection de Patrice TALON en 2021 : Ce qu’en pense Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI

« Ce qui est fait depuis 4 ans, relève d’une belle aventure qui mériterait d’être poursuivie » dixit Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI

Parlant du Chef de l’État et des actions qu’il a menées depuis son ascension au pouvoir, le Directeur de la Communication à la Présidence du Bénin s’est également prononcé entre autres sur la réélection ou non du Président TALON en 2021. C’est au cours d’une émission télévisée (Télévision nationale ORTB) ce dimanche 05 avril 2020 sur le bilan des 4 années du Président de la République à la tête du Bénin.

Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI a estimé comme nombre de béninois que le Président de la République puisse continuer l’œuvre de construction du pays. Les béninois considèrent aujourd’hui que « ce qui est fait depuis 4 ans relève d’une belle aventure qui mériterait d’être poursuivie. C’est le sentiment que nous avons également » a affirmé l’invité de la télévision nationale.

Il a poursuivi par ailleurs que le Président «Patrice TALON est un homme rigoureux et exigeant mais c’est aussi un homme de grand cœur qui n’a rien de l’homme méchant pour lequel certains ont cru voir en lui.

Nous avons le droit de rêver grand parce que nous sommes une grande nation. Patrice TALON est un homme rigoureux et exigeant mais c’est aussi un homme de grand cœur qui n’a rien de l’homme méchant pour lequel certains ont cru voir en lui. Lorsque les béninois vont se convaincre qu’au-delà des richesses minières et autres, l’homme est la matière fondamentale qu’il faut pour le développement et il lui faut juste se convaincre de cela. Le Président Patrice TALON est une somme de l’exigence, de la rigueur et des grandes ambitions.  La méchanceté dont beaucoup de personnes essaient de couvrir le Président TALON est en réalité une manifestation de l’équité et de la justice tel qu’il en est le cas dans l’organisation des concours.

La vision du Président TALON est bel et bien sociale et les résultats de sa gouvernance le prouvent à suffisance. Il faut juste voir que contrairement à la politique sociale de distribution de l’argent qui a prévalu jusqu’à 2016, nous sommes aujourd’hui à l’étape du social à travers des actions structurelles qui assurent le bien-être à tous et cela de manière équitable. L’effectivité de la déconcentration, la dématérialisation et les immenses réalisations dans les secteurs tels que l’eau, la santé, l’éducation sont suffisamment évocateurs. Si ceux qui sont passés avant nous n’ont pas eu le courage de faire ce qui est bien. Il nous faut le faire aujourd’hui pour nous-mêmes et pour nos concitoyens de demain.  Le plus important n’est pas de lancer les projets sur fond de populisme. Il est plus judicieux de planifier rigoureusement les projets et de travailler à leur mise en œuvre effective dans la discrétion.  Il n’y a pas eu plus de pression fiscale, nous avons plutôt travaillé à élargir la base fiscale.

Ce qui nous permet de mobiliser plus de ressources. L’ambition du Président TALON pour le Bénin n’est en rien démesurée puisque nous savons travailler à avoir les moyens de notre politique. Là-dessus, notre pays se caractérise désormais par un sérieux qui lui permet de mieux canaliser ses finances à travers une gouvernance saine, de lever des financements, de créer davantage de richesse et surtout de mettre un terme à la dilapidation des ressources. Ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est plutôt le difficile qui est notre chemin vers le Bénin de rêve. Depuis quand faisons-nous les choses ici en pensant aux prochaines élections ? Notre devoir est de prioriser à tous les instants la mise n’œuvre des politiques durables, peu importe ce que cela doit nous coûter. La mise en œuvre de la réforme du système partisan nous a donné la preuve de ce que le Président Patrice TALON s’emploie à tenir parole même sur le terrain politique. Les sacrifices qu’il fallut consentir et qu’il faut continuer de consentir pour l’aboutissement du système partisan sont autant de preuve de ce qu’au-delà de la personne ou des envies d’homme qu’il est, c’est le Bénin et son développement qui comptent par-dessus tout.  Là où ses prédécesseurs ont dit « si vous êtes prêts, moi aussi je suis prêt” ou encore “si vous voulez le changement, changez vous-mêmes », le Président Patrice TALON dit plutôt, je suis prêt tout de suite pour que nous allions de l’avant que vous soyez déjà prêt ou non.

Les difficultés de collaboration qu’il semble y avoir entre le Président Patrice TALON et ses prédécesseurs sont moins le fait du Président TALON dont le seul tort a été de faire l’option de cesser d’être le bailleur de l’ombre qui en avait marre de voir les autres faire de manière maladroite ce qu’il faut pour la nation commune. Il faut aussi compter sur ce même registre, le caractère non sélectif de la rigueur du Patrice TALON qui a dû avoir mis à mal certains intérêts de ses prédécesseurs. Le Président Patrice TALON s’est toujours abstenu de répondre aux provocations de ses prédécesseurs parce qu’il en considère l’un comme son père et l’autre comme son ami. La loi de jante constitue l’une des causes majeures de l’aversion dont le Président TALON fait l’objet de la part de ses prédécesseurs. Le Président TALON est de nature à ne pas se satisfaire de ce qui est déjà fait, chaque réalisation étant pour lui le départ pour un autre défi plus grand.

Par apport à la candidature ou non du Président Patrice TALON en 2021, il faut dire que 2021 est encore loin et que la priorité pour le Président TALON demeure la mise en œuvre effective du PAG.» Le Président Patrice TALON est un grand homme et c’est le meilleur chef d’Etat que le Bénin ait connu depuis soixante ans. Le quatrième anniversaire de l’avènement du régime du Nouveau Départ ne fera pas l’objet d’une célébration, les béninois ont dans doute déjà l’habitude de cette manière de voir les choses qui caractérise le Président TALON mais tout est prévu pour faire de cette occasion, un instant de reddition de compte au peuple béninois par rapport à ce qui lui a été promis en 2016 et ce qui est déjà fait pour lui en quatre ans de gouvernance. Il est aujourd’hui une évidence, à l’aune des multiples fruits de la mise en œuvre du PAG, que le peuple béninois en général et des gens même au-delà de lui, rêvent d’un second mandant pour le Président TALON. Cela se comprend aisément dans la mesure où beaucoup estiment qu’ils sont en train de vivre depuis 4 ans, une belle aventure dont ils ont rêvé pour leur pays depuis les indépendances. Il est donc normal à leurs yeux que l’on puisse donner une chance à cette chance qu’a notre pays à travers les qualités et la personnalité du Président Patrice TALON, de tendre vers le Bénin de rêve.

 

Articles Similaires

BENIN/ÉDUCATION : La Cbo-Ept en séance avec les jeunes parlementaires

pluspres tv

BENIN/SOCIETE: l’ONG JRA échange avec le maire Isidore Gnonlonfoun pour une assistance aux populations berges victimes du déguerpissement dans la ville de Cotonou

pluspres tv

Bénin / Conseil des ministres : Les grandes décisions de ce mercredi 15 janvier 2020 et les nominations prononcées

pluspres tv

Laissez un commentaire