Cultures

Plusprestv/BENIN/CULTURE : ‘’Festin vocal’’,  ouf ! de mielleuses voix sur scène à Cotonou  

La capitale économique du Bénin vibre dès ce 24 avril aux rythmes et aux couleurs d’un grand événement culturel. Le ’‘ Festin vocal’’ est l’événement qui vise la promotion des voix féminines.  L’événement est à sa cinquième édition et se déroulera cette année en plusieurs panels. Pour en savoir mieux, une équipe de Plusprès tv s’est entretenue avec le promoteur, Serge Ologoudou, journaliste et manager d’artiste. Lisez-plutôt.Comment est née l’idée du Festin vocal ?

Festin vocal est né parce que j’ai l’occasion de travailler avec des groupes de femmes, plus précisément le trio de Terriba depuis 2005 et avec cette expérience j’ai pensé quand même que ce que nous avons eu à faire ensemble,  puisqu’il faut le rappeler ; c’est un groupe que j’ai fais connaître ici au Bénin et à l’international. Donc l’expérience acquise en manageant ce groupe, j’ai estimé que cette expérience on pourra la partager avec d’autres artistes. C’est ainsi qu’on a créé en 2012 le Festin vocal avec d’autres amis.

Le festin vocal c’est quoi exactement ?

Le festin vocal, c’est la promotion de nouvelles voix, c’est la révélation de nouvelles voix, c’est le positionnement des artistes femmes ici au Benin et à l’international. Donc en 2012 nous avons eu à faire la 1ère édition. 2014 la 2ème édition, 2015 3ème édition et la 4ème édition en  2016.  En 2017 il y a eu un petit problème  qui ne dépendait pas de nous parce que dans l’organisation culturelle au niveau ministériel ici au Bénin, il y avait des idées de réformes qui n’avaient pas abouties; ce qui a fait que nous, on était un peu bloqué. Mais en 2018, nous nous sommes dis si au niveau de l’Etat les choses ne sont pas encore claires, nous en tant que privé nous n’allons pas croiser les bras à ne rien faire. C’est ainsi que nous nous sommes lancés à notre corps défendant dans l’organisation de la 5ème édition de festin vocal qui commence ce 24 avril jusqu’au 28 avril.

Mais, dites-nous, quel est le menu du programme de cette édition ?

Pour cette 5ème édition, il y a plusieurs activités qui sont au gallot. D’abord le thème de l’édition c’est ‘’les femmes dans l’environnement musical’’. Il y a trois jours de formation en technique vocal, trois jours encadrés par Annie Flore BATCHIELLILYS ensuite des concerts. Le premier concert aura lieu le 27 avril 2018 du coté de la salle du FITHEB; au programme, le chœur polyphonique national Assy kiwa, Ayodélé, Hortense NAYO du Togo, Tata Grâce, Amy Mako de Parakou et puis une jeune slameuse Hulda.  Le deuxième  concert, c’est du coté de l’institut français de Cotonou le 28 avril à partir de 20h 30. On va retrouver encore une fois le chœur polyphonique national ensuite une révélation ; une révelation que nous voulons présenter au grand public ; il s’agit de Hermence ELLE de son nom d’artiste Djayé.

Alors, quel est votre appel pour conclure cet entretien ?

Nous lançons un appelle à toute la population de Cotonou et environs de bien vouloir faire le déplacement pour aller soutenir les différentes artistes qui sont programmées pour ces différents concerts au FITHEB puis à l’Institut français de Cotonou. Nous lançons également un appel à l’endroit des bonnes volontés qui nous accompagnent de bien vouloir nous soutenir et de continuer à nous soutenir parce qu’on a vraiment besoin de cet oxygène pour pouvoir tenir tout au long de ce festival.

Propos recueillis par ODYSEE DOVONOU ET YANNICK PANOU