Société

MCM et Owo Mobile : Plusieurs agents mis de côté

Le programme microcrédit mobile a été officiellement lancé depuis plusieurs mois dans les départements du Bénin. Les milliers de jeunes recrutés et formés aux produits financiers digitaux FNM-CARMES contre une somme 50.000 FCFA ont donc été rappelés. Mais pas tous. Pourquoi certains ont-ils été mis de côté ? S’agit-il d’un tri ou d’une sélection sur le principe du hasard? Quel est le sort de tous les autres agents mis l’écart ?

 En février 2018, la société ASMA Group SA, l’Association professionnelle des Systèmes financiers décentralisés du Bénin (Consortium Alafia) et le Fonds national de la Microfinance (FNM), ont mis en place un programme d’autonomisation des jeunes dénommés « MCM et Owo Mobile ». A cet effet, des milliers de jeunes à travers les douze départements du Bénin ont été recrutés et formés en tant qu’Agent Marchand du Réseau de Distribution des Produits financiers digitaux FNM-CARMES. Contre une somme de 50.000 FCFA perçue de chaque participant, ladite formation avait pour but de les rendre apte à effectuer toute opération de microcrédit mobile (MCM) et de transfert d’argent (Owo Mobile) via la plateforme FNM-CARMES. Une initiative noble qui s’arrime aux ambitions du Gouvernement de la Rupture qui entend faire de l’économie numérique, une réalité pour la promotion des projets et services digitaux. La fin de formation est sanctionnée par la distribution de terminaux (principal outil électronique de travail) et l’attribution d’un territoire selon un maillage parfait pour la répartition adéquate des agents formés sur tout le territoire national.

Une si longue attente…

Prévu pour démarrer dans le courant de mars et avril 2018, les agents recrutés et formés ont dû s’adonner à l’exercice de la patience jusqu’à la fin de l’année-là. Mais février 2019 a annoncé la bonne nouvelle du démarrage effectif des activités de microcrédit mobile et autres services assimilés. Toutefois, tous les agents formés n’ont plus été rappelés. Certains oui, mais pas tout le monde. Pourquoi? Grande interrogation ! Et pourtant, ils sont tous pour la plupart dans un besoin urgent d’autonomisation, et ont tous souscrit à ce programme actuellement lancé à grande pompe dans les médias locaux. Selon le Secrétariat de APHEDD-Finance (situé à Calavi-Kpota), approché pour la circonstance, « les agents non-encore appelés seront convoqués sous peu, pour une séance de recyclage suivie de la remise des matériels de travail ». Une belle promesse qui dure déjà plusieurs mois mais sans suite favorable. Entre abus et frustration, cette façon de faire rappelle bien des souvenirs douloureux, de choses inoubliables inoculées par le régime défunt. Vivement que ces pratiques régressives du passé ne viennent entacher les espoirs du nouveau départ.

Christel Sydneh JIHOUAN

Related posts

« Tu crois toujours au Père Noël? », voici la réaction de la fillette à la question de Donald Trump (vidéo)

pluspres tv

BÉNIN / SÉCURITÉ : Les journalistes blogueurs et web TV en formation à Bohicon

pluspres tv

BENIN/SOCIETE: Projet ETUGAP 2019, les élèves du CEG Zogbo sensibilisés pour une paix électorale

pluspres tv

BENIN/ PRESSE : Village Média lancé cet après-midi par Homeky et Zoumarou

pluspres tv

BENIN/SOCIÉTÉ : Qui En Veut A Maître Sadikou Ayo Alao???

pluspres tv

BENIN/ SEKOU : le maire Michel Acléhinto  s’enquiert du niveau d’évolution des travaux dans sa commune

pluspres tv