16 octobre 2019
Afrique

Manifestation contre les violences faites aux femmes et aux filles en Afrique du Sud

Des centaines de femmes sud-africaines ont organisé un sit-in devant la Bourse de Johannesburg pour attirer l’attention du monde des affaires sur la montée de la violence contre les femmes et les filles.

Elles demandent aux entreprises de consacrer 2 % de leurs profits à la lutte contre les violences faites aux femmes dans ce pays.La manifestation a eu lieu aujourd’hui vendredi après que les statistiques aient révélé que les crimes contre les femmes notamment les meurtres et les viols avaient fortement augmenté en Afrique du Sud.La manifestation a été organisée par un certain nombre de groupes de la société civile.

Beaucoup de manifestants portaient du noir. L’une d’elles a déclaré à la BBC que même si elle était encore en vie, elle se sentait “morte à l’intérieur”, parce que chaque jour était un cauchemar pour une femme en Afrique du Sud.Un correspondant de la BBC à Johannesburg affirme que les forces de police du pays sont mises à rude épreuve et sont souvent accusées de repousser les victimes qui ont désespérément besoin d’aide. Le président Cyril Ramaphosa a été critiqué pour ne pas en avoir fait assez pour s’attaquer au problème.

La semaine dernière, il a été chahuté lors d’un rassemblement devant le Parlement lorsqu’il a dit aux manifestants que la violence contre les femmes était une crise nationale. Il s’est engagé à revoir les lois sur la violence et les infractions sexuelles pour s’assurer qu’elles soient plus efficaces.En août, Uyinene Mrwetyana, étudiante à l’Université du Cap, a été violée et battue à mort par un homme.

Related posts

NIGERIA /POLITIQUE : VOTE DES GOUVERNEURS

pluspres tv

BP Makes $10.5 Billion Shale Deal, Its Biggest Since Deepwater Horizon

pluspres tv

Election en RDC: l’Afrique apporte son soutien à Tshisekedi

pluspres tv

BÉNIN/MÉDIAS : Formation des Journalistes par La FeRCAB

pluspres tv

Dialogue au Togo: la lettre de Nicolas Lawson à Fabre et Atchadam

pluspres tv

Omar el-Béchir: après la chute, la prison

pluspres tv