Pluspres TV
Benin

L’ONG WAACIS reçoit l’accompagnement du ministre Véronique TOGNIFODE MEWANOU pour ses projets en 2020

Une délégation de l’ONG WAACIS (World Association for Assistance to Children in Incarcerated Situation) conduite sous la houlette de la présidente Elodie Capko était en audience au cabinet du ministère des affaires sociales et de la microfinance dans la matinée de ce samedi 08 février 2020. Les jeunes engagés pour la cause des enfants détenus ont présenté à la ministre Véronique TOGNIFODE MEWANOU les différents projets exécutés l’année écoulée et la feuille de route de la nouvelle année 2020 pour le bonheur de ces enfants.


L’année 2020 s’annonce sous de meilleurs auspices pour l’ONG Waacis (World Association for Assistance to Children in Incarcerated Situation. Une délégation de l’ONG composée de présidente Elodie Capko, Ulrich Tonakpa chargé à la communication, Déborah Alima trésorière générale et quelques membres étaient en visite d’échange, de présentation des perspectives 2020 au cabinet du ministre Véronique TOGNIFODE MEWANOU. Durant plusieurs heures d’échange, l’association engagée aux côtés des enfants détenus mineurs et enfants prisonniers a présenté à la ministre et au directeur de l’Agence Pénitentiaire du Benin les prouesses réalisées en 2019. Il s’agit de la 1ère et 2ème éditions du projet d’assistance Happy Day qui a fait bénéficier à des milliers d’enfants détenus dans la commune de Savalou, de la prison Civile d’Abomey-Calavi et de Cotonou , des vêtements et vivres en période de fin d’année dernière. Un projet qui a été une réussite totale. WAACIS a également fait échos au ministre des projets à venir. Il s’agit de la conférence internationale sur la thématique : « La vie des enfants en milieu carcéral : agir pour zéro enfant dans nos prisons » prévue se tenir du 25 au 27 août 2020. Par ailleurs, l’ONG entend mener une grande campagne de sensibilisation au profit des enfants de la rue et des orphelins. Pour la présidente de WAACIS, ces enfants sont vulnérables à la loi, ils n’ont aucune notion de la loi et sont en proie avec la justice. « Il serait d’utile de sensibiliser cette couche vulnérable à la loi, afin qu’elle oublie les mauvais comportements » a déclaré Elodie Capko. La ministre des affaires sociales et de la microfinance après avoir félicité efforts de l’ONG a épousé sa vision. Véronique Tognifodé n’a pas manqué de prodiguer des conseils, et quelques recommandations à WAACIS.

Articles Similaires

BENIN/ ENVIRONNEMENT : Un atelier de formation en vue de l’élaboration du sixième rapport sur la mise en œuvre de la Convention de la Diversité biologique

pluspres tv

BÉNIN /MÉDIAS : Vague de soutenances à Radio Univers

pluspres tv

BENIN/ POLITIQUE : L’honorable Gérard Gbénonchi à la sortie du dialogue politique

pluspres tv

Laissez un commentaire