Sports

L e Français Edwin Jackson traité de singe pendant un match surréaliste à Belgrade

L’arrière français du club monténégrin de Buducnost Podgorica a été la cible d’insultes racistes à Belgrade lors d’un match de la Ligue adriatique. Ses coéquipiers n’ont pas été épargnés.

L’arrière français Edwin Jackson disputait, lundi, le cinquième match décisif de la finale de l’ABA League avec Buducnost Podgorica (Monténégro) face à l’Etoile Rouge de Belgrade (Serbie). Et l’intérêt sportif est vite passé au second plan. En plus d’une lourde défaite (97-54) a qui validé la participation de l’équipe adverse pour l’Euroligue, les basketteurs du club monténégrin ont vécu une soirée cauchemar. La raison? Des insultes racistes, des crachats, des jets de briquet et de sièges à leur égard dans la Hala Aleksander Nikolic, la salle du club serbe.

Le meneur de jeu international français (48 sélections) a relaté les faits sur son compte Instagram. Dans une incompréhension la plus totale. «C’est très triste pour mon sport. Aujourd’hui le basket est l’une des choses que j’aime le plus au monde, déplore l’ancien joueur de l’Asvel arrivé au Monténégro cette saison. Mais se faire cracher dessus par des fans sur le terrain qui plus est au visage, se faire jeter des briquets et des chaises et se faire traiter de singer pendant un match sera toujours inacceptable, peu importe où et quand.»

Des faits qui ont amené le club monténégrin à réagir via un communiqué sur son site. «Une quarantaine de spectateurs sont entrés sur le terrain, sont venus sur le banc du Buducnost Podgorica, ont craché dessus et attaqué physiquement nos joueurs Cole, Earl Clark et Nemanja Gordic (qui) a été frappé avec une chaise.»

Et à Norris Cole, meneur du club, d’ajouter sur le site Eurohoops.net: «C’était l’environnement de basket le plus inacceptable et non professionnel. La ligue ABA devrait avoir honte de ce qui s’est passé. Ils ont jeté des chaises, des boissons, des crachats, des feux d’artifice et d’autres objets sur le terrain et leurs fans ont couru sur le terrain en perturbant nos échauffements au point de nous obliger à quitter le terrain. Totalement dangereux et inacceptable. Le match n’aurait pas dû être joué. Mais ils ont menacé de nous déclarer comme forfait pour le championnat si nous ne revenions pas sur le terrain.»

Estelle NAHUM

Related posts

BENIN/SPORT Remise de sites pour la construction de stades omnisports de type moderne a Avrankou et Adjohoun

pluspres tv

Ryan Sessegnon : La pépite Anglo-Ivoirienne affole l’Europe

pluspres tv

Aubameyang, Salah, Mané Keita: parmi les 100 meilleurs joueurs en 2017

pluspres tv

SPORT: Samuel Sanoussi Pisté en Angleterre

pluspres tv

Italie: la Juventus en danger ?

o

Manchester United – Manchester City 0-2, les Eastlands tiennent le choc et filent vers le titre

pluspres tv