Pluspres TV
Economie

Jeux : le PMU cherche la bonne combinaison pour l’Afrique

Malgré le conflit l’ayant opposé aux loteries africaines francophones ces dernières années, la société de paris hippiques continue de miser gros sur le continent.

Le bras de fer avec le Pari mutuel urbain (PMU) aura duré plus de deux ans. Courant novembre, à Dakar, les quinze patrons des loteries d’Afrique francophone, regroupées au sein de l’Association des loteries africaines (ALA), dont les paris sur les courses hippiques constituent le produit phare, ont trouvé un terrain d’entente avec la société française.

La redevance qu’ils versent depuis vingt-cinq ans pour profiter des droits de retransmission des courses et de toute la logistique des paris sera revue à la hausse. Elle était jusqu’au 31 décembre principalement forfaitaire et négociée pays par pays, représentant par exemple 0,7 % du total des paris au Sénégal. Elle s’élève désormais à 1,25 % du montant des paris et augmentera de manière progressive pour atteindre 3 % dans quatre ans.

Articles Similaires

Plusprestv / ÉCONOMIE : Le pétrole chute, redoutant une escalade des sanctions commerciales

pluspres tv

Le Japon va « reprendre la pêche commerciale » de la baleine

pluspres tv

Des chiffres en demi-teinte pour la première fortune d’Afrique :Aliko Dangote Résultats nigérians et fortune personnelle en forte progression : les affaires d’Aliko Dangote se portent bien, malgré des pertes enregistrées dans tous les pays sur lequel il est présent sur le continent, hors Nigeria, et l’entrée de son groupe à la bourse de Londres repoussée à 2020. Les affaires de la première fortune d’Afrique sont globalement de plus en plus prospères. Présent entre autres sur les marchés du ciment et de l’industrie alimentaire, Aliko Dangote a atteint la 63ème place du classement mondial des milliardaires tenu par Bloomberg, le 26 février dernier, avec une fortune estimée à 16,7 milliards de dollars (14,6 milliards d’euros). Cette actualisation n’a pas été prise en compte par le classement de Forbes, dans lequel Aliko Dangote apparaît à la 100ème place du classement, avec une fortune estimée à 10,3 milliards de dollars.________________________________________ Hausse des bénéfices Deux jours plus tard, son groupe Dangote Cement, premier producteur de ciment en Afrique subsaharienne, publiait des résultats annuels eux-aussi en hausse. Avec 390 milliards de nairas de profits nets en 2018 (932 millions d’euros au 31 décembre 2018), le groupe réalise sa meilleur année d’exercice depuis sa création en 1981. Ces bénéfices ont été renforcés par un reversement d’impôts ayant fait grimper les actions du groupe à la bourse de Lagos. Les profits de Dangote Cement ont ainsi augmenté de 91,1% par rapport à 2017. Au niveau des revenus globaux, les performances du groupe sont passées de 806 milliards de nairas en 2017, à 901 milliards en 2018, soit une hausse de 11,9 %. Au Nigeria, les revenus sont passés de 552 milliards de nairas en 2017, à 618 milliards en 2018, pour une bénéfice de 492 milliards de nairas. Dans les neuf autres pays où le groupe est actif (Cameroun, RDC, Éthiopie, Ghana, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie et Zambie), les revenus sont passés de 258 milliards de nairas en 2017 à 283 milliards en 2018. Malgré cette hausse, l’entreprise affiche une perte nette de 88 milliards de nairas hors Nigeria, pour l’année écoulée. L’introduction au London Stock Exchange est « toujours à l’étude » Concernant sa présence sur les marchés financiers internationaux, le groupe vient en revanche de repousser son annonce d’octobre 2018. Aliko Dangote avait annoncé l’entrée de Dangote Cement au London Stock Exchange pour 2019. Finalement, le groupe a fait savoir que cette introduction serait remise à 2020. Annoncée puis repoussée régulièrement depuis six ans, cette introduction est « toujours à l’étude. Nous sommes en pourparlers avec un certain nombre de banques », a fait savoir le cimentier à l’agence de presse Reuters.

pluspres tv