16 octobre 2019
Faits Divers

Engagée dans larésistance contre l’Allemagne nazie pour « faire la volonté de Dieu », Diet Eman est décédée à l’âge de 99 ans

Diet Eman est décédé à l’âge de 99 ans. Elle s’était engagée dans la résistance pour « faire la volonté de Dieu ». Ses actions ont sauvé des centaines de juifs.

Diet Eman a grandi dans une famille chrétienne hollandaise. Quand l’Allemagne a envahi la Hollande, elle s’est engagée, au nom de sa foi, dans la résistance. Pour son action en faveur des juifs pendant la seconde guerre mondiale, elle a été reconnue « Juste parmi les Nations » par le Yad Vashem, « héroïne de la Nation » par le roi Willem-Alexander, et a reçu le prix Foi et Liberté. Elle est décédée mardi à l’âge de 99 ans.

Diet raconte Les chrétiens en Hollande en 1941 : « Faut-il aider à sauver les Juifs ? » le questionnement qui a frappé les chrétiens quand l’Allemagne nazie a envahi la Hollande. Elle explique que dans les cercles chrétiens de l’époque, les conversations tournaient autour de l’époque de Jésus et de la domination romaine. La plupart insistait sur le fait que Jésus n’avait jamais encouragé à la révolte. Mais une annonce de la reine de Hollande, alors en fuite en Angleterre, lui a offert une autre possibilité.

« Nous pensions que la reine était notre gouvernement légitime, et nous pensions faire la volonté de Dieu en lui obéissant. C’est pourquoi, plus tard, quand la reine dit aux hollandais de s’opposer aux allemands, nous l’avons fait, bien que nos actions aient couté de nombreuses vies. »

Pour le Yad Vashem, qui l’a nommée Juste parmi les Nations, sa foi fut la base de son engagement.

« Lorsque Diet et son fiancé, Hein Sietsma, ont compris ce qui se passait pour les Juifs, ils ont décidé de mettre leurs croyances en pratique. »

Et ses écrits dans son journal intime le confirment.

« Et je lui dis que lorsque vous êtes chrétien et prétendez que Dieu est tout-puissant, il n’y a pas un seul domaine de la vie à partir duquel vous pouvez éliminer Dieu. »

Alors, quand un de ses collègues juifs est pris pour cible par les nazis, elle décide lui venir en aide. Il est le premier d’une longue liste. Diet et Hein décident de s’engager, quel qu’en soit le prix.

« Mon ami juif Herman, qui travaillait avec moi à la banque de La Haye, a commencé à comprendre que, pour lui, en tant que Juif, la vie ne pouvait plus continuer de la même manière. Il est ainsi devenu le premier juif que nous avons aidé pendant l’occupation. »

Ils fondent un groupe de résistants appelé Hein, du nom du fiancé de Diet, mais également pour l’acronyme qu’il forme, « Helpt Elkander In Nood« , s’entraider dans le besoin. Ils seront 16 à participer à ce mouvement. 8 le paieront de leur vie. Hein lui-même mourra à Dachau en 1944.

Pendant ces années d’action, Diet va diffuser des informations de la BBC, aménager des cachettes pour les juifs, sauver des aviateurs abattus, falsifier des cartes de rationnement et des papiers d’identité. C’est le journal intime écrite par une personne juive cachée par Diet qui la trahira. Même si elle apparaissait sous le pseudonyme de Toos, elle est rapidement ciblée par la police, qui l’arrêtera suite à un contrôle d’identité dans le train.

Envoyée à Vught, elle sera interrogée par la police qui n’arrivera jamais à prouver sa culpabilité. Elle sera relâchée après avoir passé quelques temps dans ce camp aux côtés de Corrie Ten Boom.

Son fiancé Hein va également être arrêté. En convoi dans le train qui le conduit à la frontière allemande, il réussit à écrire une dernière lettre à sa bien-aimée et à la glisser entre les lattes du wagon. Ce courrier, désormais visible sur le site du Yad Vashem, sera retrouvé sur les rails par un ami du père de Diet et lui sera apporté.

« Chérie, nous ne nous reverrons pas de sitôt. J’ai le sentiment que cela prendra au moins un an… Même si nous ne nous reverrons plus jamais sur terre, nous ne serons jamais désolés pour ce que nous avons fait et pour les positions que nous avons prises. »

Diet va survivre à la guerre, faire des études d’infirmière au Venezuela puis s’installer au Michigan. Elle s’est mariée, a eu une fille et deux petits-enfants. John Evans, qui a révélé son action dans un documentaire, était à son chevet avec plusieurs autres de ses proches. Tous étaient sûrs qu’elle était « de retour avec l’homme de sa vie », Hein.

Related posts

“Le sexe est doux mais il y a du poison entre les jambes”

pluspres tv

Une petite nigériane de 5 ans élue la « plus belle fille du monde 

pluspres tv

DES CHERCHEURS RUSSES SONT PARVENUS À RAMENER À LA VIE DEUX VERS PIÉGÉS DANS LA GLACE DEPUIS 42 000 ANS

pluspres tv

LA FLÈCHE DE LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE PARIS S’EFFONDRE

pluspres tv

BENIN/RELIGION : Quid du parlé en langue à l’effusion du Saint-Esprit ?

pluspres tv

 l’Inde en pleine sécheresse, un homme tué…pour de l’eau

pluspres tv