Cultures

BENIN / RELIGION : Huit heures dans sa présence, un événement pour la restauration et la transformation du peuple béninois

Intense louange et adoration en signe de reconnaissance de la suprématie du Très-Haut, c’est ce à quoi on va assister le 11 mai prochain à partir de dix heures au palais des sports du stade Général Mathieu Kékékou de Cotonou. L’événement est coordonné par les ‘’Ministères retour à la parole’’ et les chantres unis du Bénin. Ce jeudi, la présence du Seigneur sera au comble et sa gloire resplendira sur toute la Nation béninoise. L’événement répond à une interpellation du Seigneur lors d’une prière en faveur de la Nation. Pour mieux en savoir, la rédaction Plus Près a reçu le Pasteur missionnaire Roguy Barboza, un des coordonnateurs de huit heures dans sa présence. Lisez- plutôt.

Pasteur, lorsqu’on parle de huit heures dans sa présence, à quoi cela retourne ?
Huit heures dans sa présence comme vous venez de le dire, c’est une journée prophétique de louange et d’adoration intense, qui va se dérouler le dix mai prochain qui est le jour de l’ascension, jour férié de dix heures à dix-huit heures au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou.
Alors, dites- nous ; quel sera le menu du programme, puisque faire la même chose pendant huit heures, ça va ennuyer, quel est le programme ?
Oui, c’est vrai que tout de suite quand les gens entendent huit heures d’adoration et de louanges, les gens se disent mais comment on pourra le faire. Nous avons précisé vers la fin ‘’intense’’, parce que c’est un programme intense et nous ne sommes pas à notre première expérience. Ça fait la troisième édition que nous voulons organiser. Les premières éditions nous ont montré que c’est le Seigneur qui veut vraiment se manifester, parce que ce programme est venu par un moment d’intercession ; un long moment d’intercession pour la Nation et l’Eglise quand le Seigneur dit « mon peuple peut-il m’adorer pendant huit heures ». Nous même au début, ça nous a paru un peu étrange. Mais la première édition au palais des congrès, salle bleu, il parait que les gens qui étaient entrés sont nombreux que ceux qui ont trouvé place. Nous, on pensait que les gens pouvaient dire « qu’est-ce que nous serons en train de faire ». Mais une fois que nous sommes entrés dans la présence du Seigneur, les huit heures sont passées comme huit minutes. Donc, bien –aimé ; quand on dit huit heures dans sa présence, c’est un programme de Dieu. C’est difficile de l’expliquer. Il faut venir pour vivre ce que c’est.

Vous invitez des chantres d’ailleurs, ce sont seulement les chantres du Bénin qui seront au rendez-vous ?Non, il y les chantres du Bénin et les chantres d’autres nations. Je dirai pas seulement de la sous-région, mais de pratiquement de par le monde entier, parce que à part les chantres qui sont ici, je les appelle ‘’les adorateurs’’, parce que ce programme, ce n’est pas du spectacle. Ce n’est pas un concert où on vient, les gens regardent quelqu’un qui est en train de prester. Non. C’est comme un culte où on vient et on se perd dans la présence de Dieu. Et comme c’est le cas, ce sont les adorateurs qui conduisent ce programme, ce n’est pas les chantres. Que ce soit celui qui dirige et celui qui est en train d’être dirigé, nous tous nous venons adorer. Ça fait que nous serons avec l’équipe de la sublime soirée qui est constituée de la sœur Ruth Tonou, de Maxime Samboé, du Pasteur Sunday Avla et du frère Béni Akoueson et en plus moi-même, c’est l’équipe de la sublime soirée. Cette fois ci, il y a le frère Ange Ahouangonou qui s’est ajouté et à part nous qui sommes dans le pays, nous avons le prophète Atshu Manasseh. C’est des gens qui chantent et qui rendent ministère en même temps où beaucoup de choses se passent. Il y aura également le prophète Ashom Damalie du Ghana, parce que notre moment d’adoration, c’est mélangé d’intercessions. Il y a le docteur Wale Babatoundé des Etats-Unis, lui vient avec un message de réveil. Donc, c’est tout un mélange, c’est comme un culte. Il y a la sœur Noelie Elykem, qui n’est plus à présenter, qui vient souvent aux sublimes soirées. Et également des invités surprises et moi- même, je serai de la partie.
Vous venez de le dire, c’est un programme de Dieu, est-ce que l’homme, l’humain peut arriver à connaître les objectifs précis de ce programme ?
Vous voyez, Dieu, il agit progressivement. Il a dit « les choses révélées sont au fils de l’homme et les choses cachées sont à Dieu. Seulement, Dieu nous a dit de venir dans sa présence et lui-même, il a un programme pour nous.
Un appel pour finir cet entretien ?
Je pense que le premier appel, c’est à ces gens-là, à qui Dieu a réveillé l’esprit pour aider cette œuvre pour que nous puissions vraiment accomplir la volonté de Dieu dans cette semaine des huit heures. Je lance l’appel à quiconque est touché maintenant de pouvoir se lever, d’appeler le 66 30 37 37. Dieu te met quelque chose à cœur, appelles nous. Le deuxième appel, c’est à toute la population béninoise, togolaise, et d’un peu partout le monde. Je les appelle de venir. Jésus va nous décharger, il va nous restaurer et il va changer sa force avec nos faiblesses. Il va échanger sa grâce avec nos malheurs et nos vies ne resteront jamais les mêmes, au nom de Jésus.

Propos recueillis par KIPLING SOSOUKPE