Benin Société

BENIN/ETAT CIVIL : Des compatriotes recalés appellent Talon au secours

Le projet de reconstitution des actes de naissance sans souche initié par le gouvernement du Président Patrice Talon démarré depuis le 02 Juillet 2019 se poursuit jusqu’au 17 Juillet 2019 selon le calendrier initialement retenu par le comité de pilotage du RAVIP présidé par Jean Aholou.
Cette énième mesure sociale du gouvernement vient après celle relative à la mise en application et l’accompagnement de la  » loi Gbenonchi  » portant autorisation d’enregistrement à titre dérogatoire à l’État civil des enrôlés au RAVIP sur témoigne qui aura permis à plus de 2.500.000 béninois de devenir citoyens à part entière. Il est vrai qu’au regard de ce souci permanent du gouvernement de la Rupture de trouver des solutions définitives aux problèmes liés à l’état civil des populations défavorisées du Bénin, le Président Talon, il faut le reconnaitre, est sans doute le meilleur Président et le plus proche de ses populations dans l’histoire de notre pays. Cependant, l’intransigeance des agents par rapport aux pièces à fournir pour bénéficier de cette mesure sociale fait grincer les dents à plusieurs compatriotes détenteurs d’actes de naissance sans souche. En effet, il est exigé, pour être pris en compte par le projet, la présentation du récépissé du RAVIP. Ce sera également une très bonne nouvelle pour ces populations victimes d’autres phénomènes naturels entrainant la perte de leurs récépissés de savoir compter une fois encore sur leur Président.
Brice ASSOUKEDJI