Benin

BENIN/ ENVIRONNEMENT : Un atelier de formation en vue de l’élaboration du sixième rapport sur la mise en œuvre de la Convention de la Diversité biologique

L’hôtel princesse de la ville de Bohicon a abrité du 10 au 12 juillet 2019 l’atelier de formation des acteurs et journalistes de la biodiversité sur l’importance de l’utilisation durable des ressources de la diversité biologique.

Cette formation organisée par le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD), vise à renforcer les capacités de ces différents acteurs. Une initiave, qui rentre dans le cadre de l’élaboration du sixième rapport sur la mise en œuvre de la Convention de la Diversité biologique. Une trentaine de participants ont pris part à cette activité notamment les journalistes, les points focaux de convention ou de protocole, les ONG et les organisations de la société civile. L’atelier de formation a été officiellement lancé par le Colonel Gaston Akouehou, Directeur Général du Centre d’Etudes, de Recherches et de Formation Forestières (CERF), point Focal National de la Convention sur la Diversité Biologique. Les différentes communications étaient essentiellement axées sur l’importance de la biodiversité, les enjeux liés à sa protection, la convention sur la diversité biologique (CBD), le protocole de Nagoya sur les ressources génétiques, les initiatives menées au plan national et international puis enfin les outils nécessaires qui permettront aux journalistes de mieux informer les populations béninoises sur la biodiversité. Les participants ont été répartis en deux différents groupes pour mener des réflexions sur des termes de référence précis. Au terme des travaux, il ressort que la langue de diffusion des messages sur la biodiversité est le principal outil et facteur garant d’un réel impact sur les populations visées. De nouvelles stratégies pourraient être mises en oeuvre pour une meilleure connaissance des termes de référence sur la biodiversité dans quelques langues nationales. Grâce aux nouveaux outils mis à la disposition des journalistes et acteurs de la biodiversité, de nouvelles perspectives s’ouvrent pour de meilleurs résultats. Il faut rappeler que l’atelier de formation des acteurs et journalistes sur la biodiversité, sur l’importance de l’utilisation durable des ressources de la diversité biologique à été organisé avec l’appui financier du Fonds pour l’environnement Mondial (FEM) en anglais Global Environment Facility (GEF). L’atelier a pris fin ce vendredi et a été clôturé par la remise des attestations aux participants.

Oboubé Francine KAKPO