Economie

BENIN/ECONOMIE: Bintou Chabi Adam Taro lance  la première session ordinaire du comité national de la microfinance

Sous la présidence du ministre de la Fonction publique, du Travail et des  Affaires, les membres du Comité  national de la microfinance ont tenu  leur première session ordinaire de l’année 2019. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée ce mardi 02 Avril 2019 à la salle de conférence de la tour administrative B.

Définir des stratégies pouvant permettre de lutter efficacement pour la réduction de la pauvreté au sein des populations béninoises, à travers la promotion d’une offre de services financiers adaptés est l’objectif de la première session ordinaire du comité national de la microfinance pour l’année en cours. Présidée par Bintou Chabi Adam Taro, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, la première session a réuni les acteurs institutionnels de la microfinance au Bénin.Dans son discours, le Ministre en charge de la Microfinance a fait savoir  que « le Comité national de la Microfinance        se doit de développer des synergies d’actions dans la mutualisation des moyens, afin d’accroitre son attention, notamment, sur le suivi efficace de la mise en œuvre des stratégies inscrites dans la Politique Nationale de Microfinance, en vue de garantir la cohérence des interventions dans le secteur ».Les travaux de cette première session ordinaire du comité national de la microfinance se sont déroulés en trois volets. Il s’agit de l’adoption du compte rendu de la troisième session de l’année 2018, l’examen du niveau d’exécution des taches issues de la troisième session de l’année 2018 et enfin l’exposé de la note de conjoncture sur l’état du secteur de la Microfinance au Bénin.

Médard CLOBECHI

Related posts

La Suisse conteste devant l’OMC les droits de douane américains sur l’acier et l’aluminium

pluspres tv

RDC : chute vertigineuse des exportations de café

pluspres tv

Des chiffres en demi-teinte pour la première fortune d’Afrique :Aliko Dangote Résultats nigérians et fortune personnelle en forte progression : les affaires d’Aliko Dangote se portent bien, malgré des pertes enregistrées dans tous les pays sur lequel il est présent sur le continent, hors Nigeria, et l’entrée de son groupe à la bourse de Londres repoussée à 2020. Les affaires de la première fortune d’Afrique sont globalement de plus en plus prospères. Présent entre autres sur les marchés du ciment et de l’industrie alimentaire, Aliko Dangote a atteint la 63ème place du classement mondial des milliardaires tenu par Bloomberg, le 26 février dernier, avec une fortune estimée à 16,7 milliards de dollars (14,6 milliards d’euros). Cette actualisation n’a pas été prise en compte par le classement de Forbes, dans lequel Aliko Dangote apparaît à la 100ème place du classement, avec une fortune estimée à 10,3 milliards de dollars.________________________________________ Hausse des bénéfices Deux jours plus tard, son groupe Dangote Cement, premier producteur de ciment en Afrique subsaharienne, publiait des résultats annuels eux-aussi en hausse. Avec 390 milliards de nairas de profits nets en 2018 (932 millions d’euros au 31 décembre 2018), le groupe réalise sa meilleur année d’exercice depuis sa création en 1981. Ces bénéfices ont été renforcés par un reversement d’impôts ayant fait grimper les actions du groupe à la bourse de Lagos. Les profits de Dangote Cement ont ainsi augmenté de 91,1% par rapport à 2017. Au niveau des revenus globaux, les performances du groupe sont passées de 806 milliards de nairas en 2017, à 901 milliards en 2018, soit une hausse de 11,9 %. Au Nigeria, les revenus sont passés de 552 milliards de nairas en 2017, à 618 milliards en 2018, pour une bénéfice de 492 milliards de nairas. Dans les neuf autres pays où le groupe est actif (Cameroun, RDC, Éthiopie, Ghana, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie et Zambie), les revenus sont passés de 258 milliards de nairas en 2017 à 283 milliards en 2018. Malgré cette hausse, l’entreprise affiche une perte nette de 88 milliards de nairas hors Nigeria, pour l’année écoulée. L’introduction au London Stock Exchange est « toujours à l’étude » Concernant sa présence sur les marchés financiers internationaux, le groupe vient en revanche de repousser son annonce d’octobre 2018. Aliko Dangote avait annoncé l’entrée de Dangote Cement au London Stock Exchange pour 2019. Finalement, le groupe a fait savoir que cette introduction serait remise à 2020. Annoncée puis repoussée régulièrement depuis six ans, cette introduction est « toujours à l’étude. Nous sommes en pourparlers avec un certain nombre de banques », a fait savoir le cimentier à l’agence de presse Reuters.

pluspres tv

Jeux : le PMU cherche la bonne combinaison pour l’Afrique

pluspres tv

Le Japon va « reprendre la pêche commerciale » de la baleine

pluspres tv

Nigéria : Buhari compte distribuer directement aux pauvres les fonds rapatriés de l’ex-chef d’Etat Sani Abacha

pluspres tv